Expéditeur emailing

Optimiser l’expéditeur de ses emailings et améliorer ses taux d’ouverture

Qui m’envoie ce message ?

De la même manière que nous recevons un coup de téléphone, un courrier ou un colis, le destinataire cherche à comprendre le contexte – qui et pourquoi – du message avant de décider quoi en faire. Intéressons-nous au qui.

Le nom de l’expéditeur (From name)

Vos destinataires reçoivent votre email. L’expéditeur est soit :

  1. reconnaissable : il m’a déjà écrit ou j’attend des informations de sa part,
  2. connaissable : je n’ai jamais eu d’échange, mais je connais son nom,
  3. ou inconnu.

Expéditeur emailing SPAM

Plus le contexte et la reconnaissance sont forts, plus l’email a de chances d’être ouvert.

Vous pouvez utiliser :

  • le prénom/nom d’une personne réelle (nom du président de l’entreprise) ou inventée (Cerise de Groupama), qui permettra de personnaliser la communication. Cela fonctionnera à condition que l’identification de l’expéditeur soit évidente,
  • Le nom de votre entreprise / marque / organisme / site Web. Le message paraîtra plus formel, mais la reconnaissance sera probablement plus forte.

L’email de l’expéditeur (From)

N’oubliez pas ce paramètre, il est au moins aussi important que le nom de l’expéditeur. La plupart des lecteurs de mails l’affiche automatiquement et les serveurs de messagerie l’analysent précisément.

Pour le destinataire : il doit être étroitement lié avec le nom de l’expéditeur. Pour MonEntreprise comme expéditeur, utilisez soit une adresse personnelle comme jean.petit@monentreprise.fr, soit une des adresses dédiées à vos opérations, comme evenement@monentreprise.fr ou newsletter@monentreprise.fr.

Configurer votre email pour ne pas afficher une adresse email technique, type send@web32.server-campaign.net ou celle de votre prestataire de location de base, type email@abonnement-base.com. L’image de votre marque ou entreprise en sera dégradée.

Pour les serveurs de messagerie : définissez un petit nombre d’adresse et n’en changez pas si elle fonctionnent. Les serveurs notent la réputation des adresses d’après de nombreux critères : paramétrage du SPF / DKIM,  IPs des serveurs d’envois, passage en liste blanche ou noire (SPAM), les taux réels d’ouverture / clics / réponses, les rebonds (hard et soft)…

Améliorer réputation email expéditeur

Meilleure est la réputation d’une adresse, plus forte est la délivrabilité.

Évitez notamment :

  • d’utiliser une adresse email jetable ou de messagerie en ligne : @yahoo.fr, @gmail.com… Les chances de passer en SPAM seront très élevées et votre crédibilité professionnelle en prendra un coup,
  • d’utiliser un domaine utilisé pour les mails professionnels de votre entreprise ou de celle de votre client, particulièrement si l’envoi se fait sur une base mal qualifiée. Il peut arriver que le domaine se retrouve blacklisté : les dégâts seront importants et il sera impossible de revenir en arrière.

Conclusion

Au même titre que l’objet, le duo nom et mail d’expéditeur influent sur le taux d’ouverture de vos emailings. Optimisez les et testez les avec le split testing.

Un bel emailing bien rédigé et bien travaillé ne sert à rien s’il n’est pas ouvert.

2 réflexions sur “ Optimiser l’expéditeur de ses emailings et améliorer ses taux d’ouverture ”

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article utile.
    Petite question: De quelle manière, une adresse d’expéditeur peut-elle avoir une influence sur le taux d’ouverture d’un email ?

    Merci d’avance

    1. Il y a plusieurs choses :

      • en amont de la messagerie destinataire, les serveurs peuvent bloquer une adresse blacklistée ou une adresse dont le domaine est blacklisté. Pas de mail délivré, pas d’ouverture,
      • ensuite, de nombreuses messageries affichent l’email de l’expéditeur à côté de son nom, dans la liste des emails non lus, voire l’adresse du serveur (« via ») si il n’y a pas eu d’authentification du nom de domaine (cf Gmail). Une adresse trop technique pourra éveiller des soupçons de SPAM (et direct poubelle) et une adresse trop banale (contact@…) n’incitera pas plus que cela à l’ouverture.

      Cependant, je ne considère pas l’adresse expéditeur comme un élément bloquant pour l’ouverture. L’optimiser permet de rassurer les machines et les hommes.

Laisser un commentaire